L'Eglise

L'Eglise
La première construction de l'église de SAINTE COLOMBE date du XIV siècle.
Ste Colombe

Ste Colombe

St Vincent Paul

St Vincent de Paul

L'église, brûlée en 1569 par les huguenots lors des guerres de religion, a été reconstruite en 1606.

En 1953, la nef centrale s’effondre à la sortie de la messe de St Michel à laquelle une grande foule, avec de nombreux enfants, venait d'assister.

L'édifice fut presque entièrement reconstruit en 1954-1955.

Elle est dotée d'un péristyle conçu par l'architecte LATAPY.

Interieur Eglise

En entrant dans l'église, on remarque les vastes verrières réalisées à différentes époques. Dans la partie ancienne du sanctuaire, les fenêtres de style ogival, sont fermées de vitraux représentant Sainte Colombe et Saint Vincent de Paul. Ils ont été réalisés en 1868 par Gustave Pierre Dagrand, maître verrier à Bayonne.

Dans la galerie ouverte, un vitrail, représentant le martyre de Sainte Colombe a été réalisé en 1954-1955, par Jean Lesquibe de Anglet.

Ordination Sacerdotale Abbé LADOUE en 1840

Ordination Sacerdotale en 1840

Ordination Episcopale Abbé LADOUE en 1873

Ordination Épiscopale en 1873

Tout l'ordonnancement du chœur et bas-côté, dans un style harmonieux et sobre, est une réussite.

La commune de Sainte Colombe a eu le privilège d'avoir eu, comme pasteur, un futur évêque en la personne de Monseigneur Thomas-Casimir de Ladoue.

Né en 1817 à St Sever, il a 19 ans quand il entre au grand séminaire de St Sulpice à Issy les Moulineaux. Il fut ordonné prêtre le 21 septembre 1840 dans l'église de Ste Colombe par Mgr Lannelucq. Car il se retirait, à Ste Colombe, pour passer ses vacances dans la propriété de la famille. Il restera, à peu près, 8 ans curé de Ste Colombe. En 1873, à Lourdes, il fut ordonné évêque de Nevers. Le 23 juillet 1877, en célébrant la messe, il fut pris d'un malaise et s'affaissa. Mort dans l'accomplissement de son ministère, il est enterré dans la cathédrale de Nevers. C'est ainsi, qu'à son décès, son frère a offert le calice, la patène de Mgr et 2 vitraux à l'église de Ste Colombe .

De 1953 à 1993, l'abbé Lagarde, venant de Monségur, fut le dernier prête résidant dans notre village.